HEY

Accès gratuit : Webflow Expert pendant 10 jours

Webdesigner Webflow : Tout savoir sur le métier en Freelance et Agence

Le métier de webdesigner, on en entend souvent parler, mais tout reste encore flou. Qu'est-ce que cela requiert, signifie et implique ?

Mis à jour le

19/12/2020

Webdesigner Webflow : Tout savoir sur le métier
Webdesigner Webflow : Tout savoir sur le métier

Webdesigner Webflow : Tu veux te lancer comme webdesigner, mais tu as encore des doutes, tout simplement parce que tu ne sais pas exactement ce que cela requiert, signifie et implique.

Tu es déjà webdesigner, mais tu ne comprends pas encore les vrais enjeux du métier, ses tenants et aboutissants. Tu as donc du mal à te considérer comme tel, et cela a des répercussions sur ton activité, la qualité de tes services et les tarifs que tu appliques.

Tu n’es rien de tout cela, mais tu es curieux de savoir ce que c’est ?

Dans cet article, je vais t’expliquer tout ce qu’il y a à savoir sur le métier.

#webdesigner #metierwebdesigner #webdesignerwebflow

🌈 Sondage

À ton avis, les webdesigners et les graphistes sont-ils pareils ?

Oui, ils travaillent tous 2 sur les visuels
Non, l’autre se concentre sur le web (le wedesigner)
Je n’en ai aucune idée, je préfère ne pas donner mon avis
En tout cas, je t’invite vivement à me partager ton avis en commentaires ! Nous avons sûrement des points de vue différents. 🌈❤️

En attendant de répondre à cette question, je vais te faire découvrir le monde du webdesigner à travers ce guide.

Commençons par analyser les missions d’un webdesigner.

Sommaire

Conclusion

Formation Webflow

Webdesigner : Où travaillent ils ?

Ils ont le choix :

  • certains travaillent en agence, dans un local de bureau
  • d’autres sont en freelances (et moi j’en fais partie)

En freelance comme en agence, le webdesigner est souvent amené à travailler avec d’autres personnes (pour des projets de grande envergure surtout). Il construit alors une équipe.

Toujours en fonction de l’ampleur du projet, cette équipe n’est pas seulement composée de webdesigners ou de graphistes. Parfois, d’autres professionnels du marketing travaillent aussi avec eux : traducteurs, copywriteurs, rédacteurs, développeurs...

Webdesigner : Les missions

En général, on reçoit des briefs à propos des mises en page, navigation, etc., et on se charge de suivre les consignes. Ce mode de travail se fait avec les clients qui savent déjà ce qu’ils veulent.

Cependant, un webdesigner ne doit pas seulement se limiter aux briefs. Ces derniers lui serviront de base pour comprendre les besoins de ses clients. Veulent-ils un site vitrine ou un site dynamique avec d’autres options ? Quelles options exactement ? Etc.

Un échange de vive voix serait aussi le bienvenu. Une fois cela terminé, le webdesigner commence à réaliser une maquette du site grâce à des outils et logiciels dédiés. Pour les clients qui ne savent pas ce qu’ils veulent, ce sera au rôle du webdesigner de le guider, de lui faire comprendre certains enjeux et contraintes du web...

Comme tu t’en doutes sûrement, le webdesigner assure que le site qu’il concevra sera “design”. Mais pas que. Un site joli à regarder et pourtant, non pratique, ne servira à rien.

Il faut donc allier les 2 : ergonomie et design.

Webdesigner : Quel est le profil ?

Le wedbesign n’est pas seulement un métier. Il est avant tout un art. C’est pourquoi les webdesigners doivent avoir une grande sensibilité visuelle ainsi que graphique. Ils doivent faire preuve d’une grande créativité.

Par ailleurs, le web est en perpétuelle évolution. Il est normal qu’on attende d’un webdesigner qu’il ai une bonne culture générale de ce monde. Ils doivent ainsi faire des veilles.

Webdesigner : Quelles compétences avoir?

J’ai consulté pas mal de sites web qui donnent des explications sur le métier du webdesign. La plupart d’entre eux soulignent le fait que la maîtrise de HTML et CSS est d’une importance capitale quand on décide de se lancer dans le webdesign.

Pourtant, je ne partage pas cet avis.

Si tu me suis depuis quelques temps déjà, tu dois savoir que je privilégie les outils no code. Dans ce guide, j’ai énuméré plusieurs outils, mais l’un de ceux que j’utilise le plus n’est autre que Webflow. Il permet en effet de créer des sites web sans codes (si tu veux en savoir plus sur lui, n’hésite pas à lire la liste complète de tout ce que tu dois savoir sur Webflow.

Ensuite, pour le traitement des visuels (maquettes de site web entre autres), il y en a ceux qui disent que tu dois savoir manier Photoshop, inDesign ou Illustrator. À mon avis toutefois, tu dois trouver l’outil qui te convient le mieux. Il y en a évidemment plusieurs, j’en ai listé quelques outils et logiciels de maquettages et wireframe récemment.

Peut-être y trouveras-tu celui qui te convient le mieux ?

Enfin, je préfère réitérer que tu ne travailleras pas forcément seul, au cours de ta carrière. Même en freelance, de temps en temps, tu travailleras avec une équipe. D’où l’intérêt d’être habile à travailler en équipe.

Webdesigner : Quelles sont les qualités?

La créativité est une qualité très recherchée chez un webdesigner. Si un client a recours à tes services, c’est qu’il recherche quelqu’un qui peut lui réaliser un site web original. Sinon, il aurait pu le faire lui-même, qui sait ?

Ajoutée à cette créativité : la sensibilité artistique. Ce sera cette qualité qui te permettra de tout de suite imaginer un site web après avoir discuté avec le client ou après avoir lu son brief. On peut également classer dans cette catégorie le fait que tu sois minutieux et perfectionniste au moment de concevoir le site.

Ensuite, tu dois avoir une grande force de proposition. Il est possible que le client demande 2 choses contradictoires dans son brief. Ou bien, il te demande de réaliser quelque chose qui déroge complètement les normes. Dans ce cas, je te conseille fortement d’émettre ton avis et de le conseiller.

La curiosité n’est pas un vilain défaut, si c’est pour la bonne cause ! Te souviens-tu ? Quand je t’ai dit que tu dois faire une veille technologique et créative permanente (derniers logiciels sur le marché, tendances des sites, couleurs et typographies à la mode...) ? Eh bien, tu ne pourras pas le faire sans être curieux. Et si jamais tu n’aimes pas trop ce mot, peut-être préfères-tu celui-ci : esprit éveillé.

Voici d’ailleurs un exemple de changement : si avant, les webdesigners ne créaient des sites que pour ordinateur, ils tiennent désormais compte des autres terminaux (tablettes et smartphones de toutes les tailles d’écrans). Ces derniers ont leurs besoins et contraintes propres.

Viendra aussi le moment où de nouveaux outils se mettront sur le marché. Quand viendra effectivement ce jour, tu dois pouvoir les essayer de manière à avoir une idée précise de ce qu’ils offrent. Tout cela, pour te dire que tu dois avoir plus d’un seul outil dans la manche ! Ne te limite pas à Photoshop ou Figma. Sois ouvert d’esprit, essaie d’apprendre en permanence.

Enfin, il te faut de la rigueur et de l’organisation. C’est la clé de toute réussite.

Webdesigner : Quel est le salaire ?

Chacun connaît ses valeurs, chacun a donc ses tarifs. Mais en moyenne, j’ai pu récolter ces chiffres sur des sites fiables (après qu’ils ont mené leur propre enquête) :

  • Webdesigner Junior : entre 25K €/an et 30K €/an
  • Webdesigner Senior : jusqu’à 40K €/an
  • Webdesigner Expert : dans les 50K €/an, voire plus selon son expertise et sa renommée.

Je ne dis pas que ces salaires sont les normes. Ils varient en fonction des webdesigners.

Aussi, en tant que freelance, on a plus de marges. Plus tu as de clients, plus ton chiffre d’affaires augmente.

Comment devenir webdesigner ?

Si tu travailles en agence

Des agences cherchent continuellement de nouveaux webdesigners pour compléter leur équipe. Les procédures de candidature restent les mêmes : l’envoi de CV et de lettre de motivation au responsable de recrutement. Mais pour te démarquer de la masse, il faut que tu fasses déjà preuve de créativité ;)

Si tu travailles en freelance

Si tu veux travailler en freelance, tu vas penser que ce sera plus difficile. Mais au lieu de penser à des choses négatives, pourquoi ne pas envahir ton esprit des avantages de travailler en tant que webdesigner freelance ? L’un des plus grands avantages est par exemple le fait de pouvoir se spécialiser. Moi, je me suis spécialisé dans la création de sites web sur Webflow.

Entrons maintenant dans le vif du sujet : comment devenir webdesigner freelance ? Voici la règle dor : avoir les compétences et qualités nécessaires, celles que je viens d’expliquer dans les parties précédentes.

Que faire si jamais tu ne possèdes pas tous ces prérequis ? Pas de panique. Ce n’est jamais trop tard pour se former. Et quand je parle de “formation”, je ne parle pas de celles données en école. Si tu veux y aller, c’est ton choix. Sinon, tu peux toujours suivre des formations en ligne, à ton rythme.

Formation Webflow

Les diplômes ne sont donc pas obligatoires pour ce métier. Tout ce qui importe, c’est que tu sais faire ce que tu fais, et pour cela, tu dois comprendre ce que signifie réellement ton métier. En effet, c’est un vrai métier.

Le fait qu’il ne requiert pas de diplôme particulier ne fait pas de lui un pseudo-métier. Et comme il s’agit d’un vrai métier, je t’invite à comprendre quels sont ses tenants et aboutissants. Désormais, tu ne dois plus le confondre avec d’autres métiers. Le graphiste est différent du webedsigner.

Si le webdesigner se concentre sur l’ensemble du site et l’expérience utilisateur. Il veut le rendre unique, mais en même temps, il se base sur les recommandations de son client. Il veille surtout à ce que l’ensemble ne soit pas seulement agréable pour les yeux ; il faut qu’il soit pratique. Au contraire, un graphiste ne fait rien de tout cela. Il crée des éléments visuels pour un publique donné.

Tu peux également devenir webdesigner freelance si tu sais comment répondre aux besoins de tes clients. Ton client doit être satisfait de ton travail, comme il aurait pu l’être vis-à-vis d’un diplômé qui a suivi un cursus classique.

Pour être sûr de satisfaire tes clients, tu n’as d’autres choix que de te former continuellement, de rester connecté aux innovations relatives à ton métier et aux autres domaines (référencement naturel entre autres).

Quelle formation suivre pour devenir Webdesigner ?

Il n’y a pas de formations précises à absolument suivre. Être autodidacte peut aussi beaucoup aider.

Par contre, si tu veux suivre des cursus universitaires (bacc +3 ou +5), il existe plusieurs écoles d’art ou de communication visuelle.

N’oublions pas non plus les formations en ligne sur le webdesign. Elles sont nombreuses, mais alors comment choisir ? Pourquoi ne pas commencer par les formations gratuites ?

La seule différence entre les formations en ligne et celles au niveau des universités réside dans l’obtention de diplômes. Néanmoins, ces derniers ne sont nécessaires que pour faciliter l'accès à un poste en agence ou pour avoir un portfolio bien étoffé. Je le répète souvent : ce qui importe est que tu sais bien faire ce que tu fais.

Tu es déjà webdesigner ? Comment s’améliorer ?

2 cas peuvent se présenter :

  • tu n’es pas encore webdesigner, car tu ne penses pas avoir la créativité nécessaire pour le métier.
  • tu es déjà webdesigner, mais tu veux t’améliorer en permanence.

L’un ou l’autre a besoin de travailler et de stimuler sa créativité. En effet, bonne nouvelle ! La créativité est une qualité qui peut être travaillée. Comment ? Voici quelques astuces :

  • Avoir une ou plusieurs sources d’inspirations.

Il y a plein de sites qui peuvent servir de sources d’inspirations. Pour t’aider, j’en ai regroupé quelques-uns dans le tableau de bord de happydesk.be. Pour y avoir accès, il suffit de créer un compte sur le site.

Les réseaux sociaux regorgent aussi d’images et de discussions qui peuvent te servir comme sources d’inspiration. Alors, tant que tu le peux, soit présent sur les réseaux sociaux !

Enfin, pour gagner encore plus d’inspirations, je te conseille de sortir de ta zone de confort. Si tu es freelance depuis un certain temps, et que tu travailles principalement de chez toi, il est grand temps de côtoyer du monde. Se rendre dans des espaces coworking (j’en ai fait une liste de ceux auxquels je me suis déjà rendu) serait une très bonne idée.

  • S’entourer de personnes créatives

J’en profite pour te vanter un des avantages des espaces coworking : tu peux créer un nouveau réseau. Là-bas, il n’y a pas que des webdesigners. Mais je suis sûr qu’il y a quand même des personnes créatives. Aussi, rencontrer d’autres professionnels qui interviennent dans un domaine différent du tien t’aide à élargir tes perspectives, à avoir des idées différentes à propos d’un quelconque sujet.

Travailler avec une autre équipe de webdesigner est aussi un autre moyen de s’entourer de personnes créatives.

  • Être persévérant et rigoureux

Même les webdesigners sont parfois en panne d’inspiration. Si jamais il t’arrive de rencontrer ce même problème, n’abandonne surtout pas. C’est vrai qu’un petit break peut toujours faire du bien, mais d’autres fois, il suffit de persévérer et ainsi, de continuer à créer, à faire des essais... jusqu’à ce que l’inspiration te vient.

  • S’organiser

Quand tu organises tes tâches, tout te sent plus libéré. Et un esprit libéré est synonyme de : moins de stress. Les études montrent que quand on est moins stressé, on est plus créatif.

Comment te démarquer ?

Mais si tous les webdesigners ont toutes ces qualités et compétences, et s’ils travaillent continuellement leur créativité, qu’est-ce qui va me démarquer des autres ? Comment vais-je trouver mes propres clients ?

C’est ce que tu te dis ?

Tu dois essayer de présenter un “plus” à tes clients. Que peux-tu donner de plus par rapport aux plateformes freelances et autres webdesigners ? En plus de tes autres valeurs, qu’est-ce que tu as, et que les autres n’ont pas ? Qu’est-ce qui te plaît le plus et qu’est-ce que tu fais de mieux ?

Formation Webflow

Et l’avancée technologique, dans tout ça ?

Par avancée technologique, je veux parler des différentes plateformes telles que Wordpress, Wix ou encore Webflow. Elles proposent des thèmes tout prêts. Depuis quelque temps d’ailleurs, ThemeForest a le vent en poupe !

Je ne parle pas non plus des pseudo webdesigners qui vendent des thèmes prêts à être utilisé, mais à des prix dérisoires, tout en pensant qu’ils réussiront. Et il y en a ceux qui réussissent, d’où la concurrence déloyale.

Que fait le webdesigner, face à toute cette situation ? À vrai dire, le métier du webdesigner a un bel avenir !

Tu as sûrement remarqué l’avènement numérique et des métiers du web. Ces derniers temps, ils font fureur, que ce soit dans les réseaux sociaux ou les forums. Si je dois conseiller des personnes sur les métiers d’avenir, je leur proposerai sans doute le métier du webdesign (pourvu qu’elles ont les compétences et qualités nécessaires, et surtout qu’elles aiment le métier).

Tu interviens principalement sur le web. Or, le web est en constante évolution. C’est tout naturel que les métiers relatifs au web aient un bel avenir. Il y a encore plein à développer, à apprendre et à découvrir...

De plus en plus de sites sont aussi créés régulièrement, chaque jour. Ceux qui utilisent les thèmes tout prêts n’ont pas plus de succès que ceux qui font appel aux services d’un webdesigner. Ce dernier, avant de s’attaquer à quoi que ce soit, s’intéresse de près à son public cible. Il essaie de le connaître avant de proposer un site qui correspond à ses besoins, ses problèmes, etc.

Par contre, les thèmes préfabriqués sont standards. On dirait qu’ils sont adaptés à tout type de sites, cible, etc., mais en réalité, ce n’est pas le cas. Ils ne respectent pas les principales étapes de création de sites web design. Ils se contentent de créer un beau site ; rien de plus. Ainsi, ces sites n’atteignent pas forcément l’objectif que se sont fixé les futurs propriétaires de site : celui de vendre plus de produits ou de prestations, ou de mieux communiquer avec leurs followers. Le site n’est tout simplement pas adapté à leurs besoins, leurs exigences, leurs attentes...

Pour ceux qui créent eux-mêmes leur site (propriétaire d’entreprise entre autres), on voit bien qu’ils ne maîtrisent pas très bien le webdesign ainsi que les règles qui le régissent. Certains sites ne sont même pas accessibles sur d’autres supports (autre que l’ordinateur). Quelle opportunité donc pour les webdesigners !

D’un autre côté, un webdesigner peut ne pas rester webdesigner tout au long de sa carrière. Comme tout métier (et comme il s’agit d’un vrai métier), il peut évoluer. À la longue, il peut devenir directeur artistique.

Conclusion

Pour répondre à la question du début, le métier de webdesigner et celui du graphiste sont tout aussi différents l’un de l’autre. Le webdesigner possède des compétences plus larges (projet web dans son ensemble) tandis que le graphiste se concentrer sur des éléments en particulier. Le webdesigner veille aussi à ce que l’ensemble du site soit intuitif (la navigation), en plus qu’être design.

  • Souhaites-tu en devenir un ?
  • Tu l’es déjà, mais tu veux t’améliorer, encore et encore ?

Oui, c’est possible ! La base n’est autre que la créativité.

Formation Webflow

Commentaires

Pause cafe

des articles que tu pourrais aimer...

10 jours d'accès Gratuit

Enregistre-toi ici pour accéder à la
la Formation Webflow Expert

Commence par l'accès gratuit à Webflow Expert, tu y découvriras les bases de Webflow, des Astuces Design et Business.

Accède maintenant à Webflow Expert